# Votre avis # Une histoire pour chaque soir # Merci

# Votre avis ?!?!?!

# Une histoire pour chaque soir

Quelle histoire vos enfants ont-ils préférée ? Et vous ?

Lundi – La vache et l’aigrette
Mardi – De la joie dans son coeur
Mercredi – La lumière rayonne
Jeudi – Quand je serai grande
Vendredi – Zoé découvre l’âge de raison
Samedi – Charles découvre la nature
Dimanche – Marie n’arrive pas à dormir

Pour ceux qui auraient manqué la semaine « Une histoire pour chaque soir », vous pouvez retrouver les 7 histoires sur cette page.

MERCIIIIIIII pour vos retours !

Caroline

Publicités

# Une histoire pour chaque soir (la dernière !!) # Dimanche # Marie n’arrive pas à dormir

Marie n’arrive pas à dormir. Elle a trop rigolé avec son frère avant de se coucher.
Marie n’arrive pas à dormir. Elle a peur de fermer les yeux et de voir des monstres.
Marie n’arrive pas à dormir. Sa couverture lui pique le cou.
Marie n’arrive pas à dormir. Elle a froid aux pieds.
Marie n’arrive pas à dormir. Elle a besoin de boire de l’eau.
Marie n’arrive pas à dormir. Elle a oublié son doudou.
Marie n’arrive pas à dormir. Sa veilleuse n’est pas installée.
Marie n’arrive pas à dormir. Elle ne sait pas comment elle va s’habiller demain.
Marie n’arrive pas à dormir. Elle a encore besoin d’un gros bisous de Papa et Maman.
Marie n’arrive pas à dormir. Et elle trouve plein d’excuses qui expliquent pourquoi elle n’arrive pas à dormir…
Mais sa maman connait la vraie raison, demain c’est la rentrée et Marie est à la fois très excitée mais aussi un peu stressée.
Maman lui propose de s’allonger bien confortablement dans son lit, de poser les mains sur son ventre en imaginant qu’il y a un ballon dedans. Quand elle va inspirer, elle va faire entrer l’air dans son corps, elle va gonfler le ballon. Quand elle va expirer, elle va faire sortir l’air de son ventre en dégonflant le ballon. Et pendant qu’elle respire doucement, Marie va repenser à ses plus beaux souvenirs de vacances qu’elle sera heureuse de partager avec ses copains le jour de la rentrée. Marie s’est apaisée et je crois qu’elle s’est endormie.
Fin. Bonne nuit…

# Une histoire pour chaque soir # Samedi # Charles découvre la nature

Charles découvre la nature

Charles est un jeune garçon de 5 ans. Il habite avec ses parents dans un petit appartement à Paris. Quand il regarde par la fenêtre de sa chambre, il voit des immeubles. Quand il sort de chez lui, il voit des routes, des voitures, des magasins, des gens qui marchent vite, des immeubles et encore des immeubles. Il y a beaucoup de bruit, d’agitation et ça ne sent pas toujours très bon. Depuis qu’il est tout petit, Charles n’a connu que l’ambiance de la ville, ce qui ne le dérange pas du tout car il pense que tout est comme cela sur la terre ; des villes et des villes à perte de vue.
Un jour, son copain Firmin lui propose de venir passer le week end avec sa famille dans sa maison de campagne. Les parents de Charles acceptent la proposition. Charles est tellement heureux de passer un week end avec son ami.
Après 2h30 de voiture, ils sont arrivés. Charles descend de la voiture et fait de grands yeux écarquillés quand il découvre une jolie petite maison en bois au milieu de la forêt. C’est tellement différent de ce qu’il connait. Il a l’impression d’être sur une autre planète. Il avance doucement, respire pleinement, profite de chaque instant. Il a l’impression que le temps s’est arrêté. À peine le temps de contempler et son copain Firmin lui dit « Viens on va jouer dans le jardin ! ». Adieu immeubles, voitures, bruit et excitation. Bonjour verdure, quiétude, explosion des sens et émerveillement. Charles découvre la nature. Les deux amis vont passer deux jours à explorer les trésors de la forêt. Ils commencent par courir comme des fous dans les feuilles mortes avant de grimper aux arbres tels des petits chimpanzés. Ils s’amusent ensuite à tailler des bouts de bois pour en faire de jolies flèches. Au moment du goûter, ils s’assoient sur un rondin de bois et contemplent les insectes ; ça, c’était juste avant qu’ils se mettent à courir après les lapins, pour le plus grand bonheur de Zinzin, le chien de Firmin. Avant de rentrer pour le diner, les deux amis accompagnent le papa de Firmin pour ramasser du petit bois, histoire d’allumer un chouette feu de cheminée. Pour le petit déjeuner du lendemain, les garçons s’empressent d’aller dans le jardin ramasser les oeufs de la poule Izoule. Charles aime régulièrement s’arrêter de jouer pour contempler la beauté des couleurs d’automne et respirer le bon air frais. En fin de matinée, le grand frère de Firmin leur apprend à reconnaître les empreintes des animaux laissées dans la terre et leur propose de collectionner plein de variétés de feuilles trouvées dans la forêt et de créer un herbier. Après le déjeuner, les garçons vont cueillir des châtaignes mais ce qu’ils aiment par-dessus tout, c’est sauter dans les flaques de boue !
Dimanche soir est déjà arrivé. Il est temps de repartir. Quand Charles rentre chez lui, il passe tout le moment du diner à raconter ses merveilleuses découvertes à ses parents. « S’il vous plait Papa et Maman, on pourra aller en vacances dans la forêt cet été ? J’aimerai vous faire découvrir tous ses trésors ». « Pourquoi pas. C’est une bonne idée » répondent en choeur Papa et Maman.
Charles va se coucher et s’endort en rêvant qu’il est un petit homme de la nature vivant en toute liberté.
Fin. Bonne nuit…

# Une histoire pour chaque soir # Vendredi # Zoé découvre l’âge de raison

Zoé découvre l’âge de raison
Zoé est une jolie petite fille aux yeux bleus et aux longs cheveux blonds. Elle a 6 ans et il lui manque 2 dents.
Zoé a une particularité… Elle est toujours très excitée. Elle ne sait pas s’arrêter. Sauter. Crier. Jouer. Se reposer ? À non, jamais, jamais ! Parfois même elle fait des colères et ne cesse de raconter des mensonges, comme Pinocchio ! En plus, sa maman la fait manger comme un bébé… Bizarre pour une grande fille de 6 ans.
Pour ses 7 ans, son papa et sa maman aimerait lui offrir un cadeau particulier…quelque chose de tout mignon… un petit chaton !
Le grand jour est arrivé. « Bon anniversaire Zoé ! « .
Zoé ouvre son paquet. Elle fait de grands yeux écarquillés quand elle découvre ce qui l’attendait.
« Oh mais que tu es mignon. Comment t’appelles-tu petit chaton ? » demande Zoé.
« Je m’appelle Ronron » répond le chaton.
Zoé reste bouche bée « Quoi ? Tu parles ? Mais un chaton ne parle pas normalement?! »
Ronron prend un air amusé « Tu as raison, un chaton ne parle pas normalement mais moi je suis un chaton particulier, un chaton qui vient pour t’aider à découvrir l’âge de raison ».
« L’âge de raison ? Jamais entendu parler ! » dit Zoé.
« Pourrai-je quand même m’amuser même en étant raisonnée?!?!?! » s’inquiète Zoé.
« Mais bien sûr que oui ! Toute ta vie tu pourras t’amuser. Ce n’est pas parce que tu grandis que tu vas arrêter de rire. Heureusement ! » explique Ronron.
« Mais c’est quoi alors cet âge de raison?? » demande Zoé.
« Je vais t’expliquer, dit Ronron. L’âge de raison t’ouvre le chemin de l’autonomie. Ça veut dire que tu vas faire de plus en plus de choses comme un grande ; comme te laver les dents toute seule, manger, te doucher comme une grande. Ça va être génial n’est-ce pas ? Tu vas faire tes premiers pas dans la cour des grands. Tu vas aussi comprendre que de temps en temps, il est nécessaire de se reposer…car être tout le temps excitée est fatigant, pour toi et pour tous les autres autour de toi ! Ah oui, autre chose aussi, tu vas commencer à comprendre les notions de bien et de mal, de justice et tu vas prendre conscience de la conséquence de tes actes, notamment du mensonge. Voilà, je crois que je t’ai à peu près tout dit ».
Zoé répond à Ronron « Ouahhhh mais ça a l’air génial l’âge de raison. Allez viens, on va mettre la table pour le diner ».
Fin. Bonne nuit…

# Une histoire pour chaque soir # Jeudi # Quand je serai grande…

Quand je serai grande…

« Zoé, tu aimerais faire quoi quand tu seras grande ? » demande Charlotte.

Zoé répond « Ah…quand je serai grande… »

Je serai aventurière !

J’irai découvrir de nouveaux pays, je dépasserai les frontières.

Je rencontrerai des animaux extraordinaires.

Je parlerai plein de langues étrangères.

Je traverserai des montagnes, des mers, des villes balnéaires et beaucoup de déserts.

Je parcourrai le monde à ma manière.

Ou bien…

Je serai danseuse étoile !

J’occuperai le premier rôle dans des ballets, une place royale.

Je porterai une robe en voile.

Je virevolterai avec grâce quand se lèvera la toile.

Je brillerai comme une étoile.

Ou bien…

Je serai maîtresse d’école !

J’enseignerai à tous les enfants à compter, lire, écrire, peut-être même en créole.

Je leur expliquerai comment se repérer avec une boussole.

Je leur apprendrai à faire des cabrioles.

Je les initierai à la farandole.

Je les aiderai à prendre leur envol.

Ou bien…

Je serai créatrice de bijoux !

Je dessinerai des bijoux avec des petits cailloux ou du bambou.

Je les créerai pour les chanteuses, les actrices et pour ma maman contre un bisou !

Je pourrai graver dessus une tête de hibou, de manicou ou de kangourou.

Pour finir je collerai dessus quelques frous-frous.

Mes bijoux, ils brilleront sur tous les cous.

Ou bien…

Je serai médecin !

J’apporterai à tous les enfants de la terre les soins dont ils ont besoin.

Pour les faire sourire, je me déguiserai en Arlequin, en Aladin ou en lapin.

Je devrai parfois leur faire des vaccins,

Mais dès qu’ils auront un chagrin, je leur ferai un gros câlin.

Devenir médecin, je pense que c’est mon destin.

Ou bien…

Je serai avocate !

Ce sera sans doute parfois un numéro d’acrobate,

Mais je défendrai toujours les innocents avec hâte et de manière délicate.

J’agirai de façon diplomate même face à des situations ingrates

Je trouverai les arguments adéquats pour que la vérité éclate.

Ou bien…

Je serai chef pâtissière !

Je confectionnerai des pièces montées à la manière d’une couturière.

Je façonnerai des quenelles en chocolat avec l’aide d’une cuillère.

J’inventerai de nouveaux desserts avec la participation des cuisinières.

Je ferai découvrir à mes clients mes créations en avant-première.

Être chef pâtissière c’est quelque chose dont je serai fière !

Zoé dit à son amie « Et toi, tu aimerais faire quoi quand tu seras grande ? »

Charlotte répond « Oh là là je ne sais pas trop… Ma maman aimerait que je sois chanteuse, mon papa voudrait que je sois vétérinaire et moi dans tout ça je ne sais pas encore ce que je veux faire »

Zoé reprend « Ce qui est important c’est de choisir un métier qui te plait à toi, qui te corresponde et dans lequel tu t’épanouisses »

Charlotte dit « Oui, tu as raison… mais on a encore un peu le temps pour réfléchir non ?! »

Charlotte attrape Zoé par la main « Allez, viens, on va jouer ! »

Fin. Bonne nuit…

# Une histoire pour chaque soir # Mercredi # La lumière rayonne

La lumière rayonne

7h le réveil sonne. Il est l’heure de me réveiller. Je m’étire dans mon lit. Je souris et hop c’est parti !
Je mets mes habits préférés. Ils sont de toutes les couleurs, tel un arc en ciel. Je me sens lumineuse.
Je descends l’escalier. « Bonjour Papa, bisous Maman, salut grande soeur ». Tous en choeur « Bonjour Lola ».
J’avale un bon petit déjeuner pour être en forme toute la journée et il est déjà l’heure de partir à l’école.
Oups j’ai oublié de me laver les dents. Vite, je file dans la salle de bain. Je frotte, je frotte et je chantonne en même temps « Qu’il fait bon vivre…quand on revient chez soi, que l’on revoit le toit…des amis d’autrefois…bonjour me revoilà… » (Titre Les compagnons de la chanson ;-))
Cette fois-ci je suis vraiment prête. « Bonne journée tout le monde. À ce soir. Bisous »
Je passe la porte de la maison. Oh c’est bizarre tout est noir et gris dehors. Il n’y a pas de couleur, juste de la noirceur. Les gens ont la tête baissée. Ils ont l’air si tristes. J’ai l’impression d’être dans une autre vie, une vie où rien ne semble joyeux, lumineux et gai, une vie remplie de regrets.
Ma maman m’a dit que si la petite étincelle qui est au fond de nous brille assez fort, cela peut éclairer la vie autour. Je crois que c’est le moment d’essayer !
Je marche dans la rue. Je pense à tout ce qui est au fond de moi, l’amour, la lumière, la joie, la douceur, la bienveillance, le pardon, la liberté, les couleurs, les sourires, les rires… et il se passe quelque chose d’extraordinaire !!! A chaque pas que je fais, le sol se met à changer de couleur. Le noir laisse la place au vert. J’ai l’impression de marcher sur un tapis d’herbe. Que c’est agréable. Tout ce que je touche, les maisons, les arbres, les bancs, tout devient coloré et très gai. Maintenant, je regarde les passants d’un oeil bienveillant, je leur souris. Et comme par magie, ils relèvent la tête, sourient à leur tour. Leurs visages s’éclairent et deviennent joyeux. La noirceur a laissé la place à la couleur. Je respire profondément ; toutes ces choses positives au fond de moi, désormais je les ressens également autour de moi.
Elle avait raison maman ; tout ce qui est beau en nous est contagieux et peut se répandre sur toute la terre. Et si on s’y mettait tous?
Fin.. Bonne nuit…

# Une histoire pour chaque soir # Mardi # De la joie dans son coeur

De la joie dans son cœur
Zoé adore être joyeuse et gaie.
Elle est heureuse quand elle a de la joie dans son cœur et qu’elle n’éprouve que du bonheur.
Mais parfois…Zoé ne se sent pas bien. Elle ressent des émotions pas très agréables. Dans ces moments, elle a l’impression qu’elle ne sera jamais plus heureuse.
Elle voit tout en noir. Elle crie, elle pleure et n’a plus envie de rien.
Mais pourquoi le sourire de Zoé s’est-il envolé ?Comment faire pour le retrouver ?
Mardi, Zoé est en colère car la tour qu’elle a mis des heures et des heures à construire vient de s’effondrer.
Elle crie, elle pleure, elle jette tous les petits bouts de bois à travers la pièce tellement elle est furieuse.
Mais cela ne change rien, la tour ne se reconstruit pas toute seule…
Son grand frère, qui a assisté à la scène, vient la voir et lui dit
« Zoé, je comprends que tu sois en colère mais ce qui est génial avec les constructions en jouets c’est qu’on peut toujours recommencer. Si tu veux, je vais t’aider et on fera une tour encore plus grande tous les deux ».
« Oh oui ! » dit Zoé avec un grand sourire.
La joie est revenue dans son cœur…
Mercredi, Zoé est énervée car elle n’arrive pas à attraper sa robe préférée. Elle est trop haute dans sa penderie. Elle se met sur la pointe des pieds mais ce n’est pas suffisant.
Alors Zoé se met à crier, à pleurer… mais cela ne change rien, cela ne l’aide pas à atteindre sa robe.
Et là, Zoé a une bonne idée, « Et si j’utilisais le petit tabouret de la salle de bain ? Je pourrai monter dessus et réussir à attraper ma robe.
Oh oui! » s’exclame-t-elle avec un grand sourire.
La joie est revenue dans son cœur…
Jeudi, Zoé est grognon car elle a été réveillée dans son sommeil par un gros orage. Elle dormait paisiblement et cet énorme craquement dans le ciel l’a sorti brusquement de ses doux rêves.
Alors Zoé se met à crier, à pleurer… mais les cris et les pleurs ne l’aident pas à se rendormir bien au contraire, ils ne font que la rendre encore plus grognon !
Tout à coup, elle croise le regard de son doudou préféré. Elle lui sourit, l’attrape et le sert fort dans ses bras. « Que je t’aime mon doudou, oh oui ! »
La joie est revenue dans son cœur…
Vendredi, Zoé est gênée, intimidée car elle arrive dans un endroit où il y a beaucoup de monde qu’elle ne connait pas.
Elle s’accroche à la main de sa maman et ne veut pas la quitter.
Elle a la tête baissée, elle regarde ses pieds. Elle a peur de croiser le regard d’un autre enfant, elle aimerait être plus riquiqui qu’une petite souris pour pouvoir se cacher dans un petit trou et que personne ne la voit.
Sa maman lui propose d’aller rencontrer les autres enfants et elle la rassure en lui disant qu’elle va rester avec elle pendant un petit moment.
A peine 5 minutes se sont écoulées et Zoé a déjà commencé à jouer à la dinette avec Chloé.
« Maman, on te prépare ton diner et on vient te l’apporter » dit Zoé avec un grand sourire.
La joie est revenue dans son cœur…
Samedi, Zoé est nerveuse quand c’est à son tour de faire la pirouette que son professeur de danse a demandé. Elle tremble, elle a mal au ventre, elle n’aime pas qu’on la regarde. Elle n’a pas confiance en elle. Son professeur ressent la nervosité de Zoé et il l’encourage. Il lui donne un conseil « Concentre-toi Zoé et imagine que tu es seule dans la salle de danse. Laisse-toi porter par la musique. »
Zoé s’élance sur la piste de danse. Avec la légèreté d’une plume, elle virevolte avec grâce. Elle pourrait danser ainsi pendant des heures… Elle est interrompue par les applaudissements de son professeur « Zoé, ta pirouette était parfaite ».
« Oh merci ! » dit Zoé avec un grand sourire.
La joie est revenue dans son cœur…
Cela peut arriver à tout le monde d’être malheureux, énervé, grognon, gêné, nerveux, jaloux, triste… mais ce qui est important c’est de réussir à mettre de la joie dans son cœur pour retrouver le bonheur. Et il y a toujours plein de façon d’y arriver.
Aujourd’hui, Zoé sait comment faire pour mettre de la joie dans son cœur.
Elle en met un petit peu chaque jour et la joie grossit de jour en jour.
Il y a tellement de joie qu’elle contamine les autres. On peut transmettre sa joie aux autres.
Et quand son grand frère a un chagrin, elle lui fait un gros câlin !
Grâce à sa petite sœur, la joie est revenue dans son cœur.
Fin. Bonne nuit…

# Une histoire pour chaque soir # Lundi # La vache et l’aigrette

Bonjour à tous,

Je vous propose cette semaine une courte histoire à lire à vos enfants chaque soir.

A la fin de la semaine, je serai ravie de savoir laquelle ils ont préférée ! Belle lecture à tous !

 

 
La vache et l’aigrette

Il était une fois une vache qui s’appelait Ninache. Elle portait une robe blanche avec de jolies tâches noires. Elle aimait passer ses journées à brouter de l’herbe dans le pré. Les journées passaient et se ressemblaient… Du lundi au samedi, toujours la même activité, brouter, brouter et brouter encore. Ninache s’ennuyait seule dans ce grand pré. Mais quand venait le dimanche, Ninache avait un sourire radieux. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, son amie Georgette l’aigrette venait lui rendre visite.
Georgette avait une grâce sans pareil. Très distinguée, elle avait un joli port de tête et un bec très fin.
Ninache et Georgette aimaient passer des heures à se promener et à refaire le monde. Elles discutaient, elles rigolaient, elles jouaient.
Georgette s’amusait à faire des pirouettes sur le dos de Ninache et Ninache, quant a elle, adorait jouer à cache-cache et prenait un malin plaisir à trouver les cachettes de Georgette.
Mais malgré leur belle complicité, leurs familles ne croyaient pas en leur amitié.
« Mais voyons, une vache ne devient pas amie avec une aigrette » avait dit Robert, le père de Ninache.
« Une aigrette est bien trop gracieuse et raffinée pour copiner avec une grosse vache » avait crié Eugénie, la mère de Georgette.
Les deux amies étaient attristées que leurs familles ne voient pas leur amitié d’un bon oeil… Mais malgré ces réticences, Ninache et Georgette savaient au fond d’elles-même que leur différence était une vraie chance. Jamais rien ni personne ne pourraient les séparer car elles le savaient ; l’amitié n’est pas une histoire d’origine, de taille, de richesse ou de couleur… L’amitié est juste une histoire de coeur.
Fin
Bonne nuit…

Atelier d’écriture à la Villa Woz »En quoi la maladie a changé ma vie ? »

Photo villa out

La semaine dernière, la villa Chanteclerc à Fort de France s’est transformée en Villa Woz, véritable cocon de douceur pour y accueillir les personnes en soins ou en rémission d’un cancer, ainsi que leur entourage. Environ 80 rendez-vous leur ont été proposés ; des conférences et des ateliers aux thèmes variés : yoga, escrime, sophrologie, socio-esthétique, coiffure, cuisine, réflexothérapie, coaching, retour à l’emploi, relaxation, groupes de parole, gymnastique sensorielle, arts plastiques, écriture…

J’ai animé 2 ateliers d’écriture dont le thème était « En quoi la maladie a changé ma vie ? » ou « En quoi la maladie de mon proche a changé ma vie? ». Chaque participant a réfléchi individuellement à la question, a écrit un texte, l’a partagé puis a choisi LES mots les plus importants pour lui. J’ai envie de partager avec vous les mots qui sont ressortis :
Oser / Savoir dire non / Une renaissance / Se libérer des émotions, des croyances / Je suis responsable de mon bien être / Accueillir ce qui m’arrive / Profiter du moment présent / S’écouter et écouter l’autre / Je suis devenue une femme / Me poser et me reposer / Ecriture comme exutoire / Stop, c’est trop / Je ne veux plus subir ma vie / Et si je changeais tout ? / Energie / Prière et amitié / Je ne veux plus être patiente*2 / Rien à changer mais tout a changé / Le beau est là ! / Et demain ?
Il s’agit de moments forts qui ont marqué la vie de ces Amazones et j’ai souhaité qu’ils soient retranscrits sur une œuvre. L’artiste Claude Cauquil a accepté cette demande de dernière minute. Voici son tableau. Merci pour toutes les Amazones !

 

Villa-rose-restitution atelier écriture